La route des sculptures

    De St Wendel au lac de Bostal, on peut découvrir une galerie en plein air qui s’étend sur 19 km avec des exemples de l’art contemporain. Le paysage d’une beauté exceptionnelle, associé aux sculptures, offre une expérience exceptionnelle aux randonneurs.

    La route des sculptures a pris naissance entre St Wendel et Baltersweiler avec le symposium des sculpteurs qui a eu lieu dans les années 1971/72. Lors de cet événement, 14 sculptures ont été réalisées par 15 artistes provenant de six pays. L’initiateur était l’artiste Leo Kornbrust, originaire de St Wendel.

    La première impulsion a été donnée par le sculpteur Karl Prantl qui avait déjà effectué de tels colloques dans le Burgenland en Autriche. Leo Kornbrust était hanté par l’idée de poursuivre le symposium pour créer toute une route de sculptures. Lorsqu’en 1973, une entreprise de dragage de St Wendel a détaché d’énormes blocs de grès d’une colline, Leo Kornbrust a immédiatement saisi l’occasion et il a fait placer ces blocs sur différents sites pittoresques tout au long du circuit de randonnée de la Sarre. Les blocs allaient être sculptés par des artistes dans les années qui suivirent. Deux ans avant l’ouverture officielle, deux sculptures étaient déjà créées, elles devaient relier le symposium au projet de la route des sculptures : Han van Wetering a créé la sculpture « Tête de poisson » et Yoshimi Hashimoto la sculpture « Big Foot ». En 1979, la rue des sculptures a été inaugurée officiellement avec la sculpture « Trône d’amour » de Leo Kornbrust et par une sculpture de Franz-Xaver Ölzant. Entre-temps, de nombreux artistes allemands et étrangers ont réalisé plus de 50 œuvres. Parmi eux, certains objets transitoires ainsi que des objets de musée qui n’existent plus aujourd’hui. La route des sculptures a été étendue jusqu’au Peterberg.

    L’idée d’une route des sculptures comme route de la paix reliant les peuples est celle d’un artiste polonais, Otto Freundlich, qui en rêvait déjà dans les années 30. Otto Freundlich n’a malheureusement pas pu concrétiser son idée. A l’époque du national-socialisme, il a été arrêté en 1943 parce qu’il était juif, et transféré au camp de concentration de Majdanek où il est mort la même année. La route des sculptures de St Wendel lui est dédiée. Au départ de la route des sculptures, Leo Kornbrust a apposé le texte « Voie de la fraternité et solidarité humaine » sur sa sculpture « Pyramide » à la basilique de Saint Wendel, rendant ainsi hommage au mémorable peintre et sculpteur Freundlich.

    Leo Kornbrust n’a pas abandonné l’idée de créer une route des sculptures qui unirait les peuples. Un programme LEADER dans l’arrondissement de St Wendel a permis de la poursuivre : grâce à l’intégration d’autres symposiums de sculpture et à la création de sculptures supplémentaires par des artistes internationaux, une « route de la paix » a vu le jour entre la Normandie en France jusqu’à Moscou.

    La brochure « Une promenade sur la route des sculptures de Saint Wendel au lac de Bostal » contient des descriptions des sculptures (également disponible sur notre boutique en ligne ou sur place à l’Office du Tourisme du pays de Saint Wendel).

    Connaissez-vous déjà le guide virtuel du pays de Saint Wendel ? Celui-ci vous emmènera faire des excursions passionnantes dans la région.
    Le tour « Route des sculptures » vous guide le long de la route des sculptures de St Wendel à Bosen. Toutes les sculptures présentes le long du chemin ou à l’écart y sont localisées et chaque sculpture est accompagnée de renseignements et d’une photo.

    Address

    Entre St Wendel et le lac de Bostal, symposium à la hauteur de Baltersweiler
     

    Informations supplémentaires

    Tourist-Information Sankt Wendeler Land
    Am Seehafen 1
    66625 Nohfelden-Bosen
    Téléphone: +49 6852 9011-0
    www.sankt-wendeler-land.de

    Horaires d’ouverture

    Toute l'année

    retour